Les chiens sont aussi importants que les humains

Les chiens sont aussi importants que les humains

Un moyen de transport important 

Les chiens de traîneau sont des chiens hautement entraînés pour tirer un traîneau. Les chiens de traîneau sont utilisés comme moyen de transport, mais aussi pour des activités touristiques et pour des courses. Le plus souvent on peut observer les chiens de traîneau exercer sur la neige ou sur la glace. Les chiens d’attelage existent depuis vraiment très longtemps, et leur usage ont évolué au fil du temps. On peut apercevoir les inuit qui utilisaient les chiens de traîneau vers les années mille. Aujourd’hui encore, les chiens de traîneau sont utilisés pour plusieurs raisons. Des traces de chiens de traîneau ont été retrouvées il y a quelques 6000 années de cela. Ce qui nous montre que la pratique des chiens de traîneau remonte à vraiment très longtemps. Les Inuits ont rendu accessible l’usage des chiens de traîneau au grand public vers l’an mille. Depuis ce temps, les chiens de traîneau deviennent un moyen de transport important pour les chasseurs.

 

La popularisation des chiens de traîneau 

C’est uniquement vers 1986 que les chiens de traîneau se popularisent vraiment. C’est alors que sont créer les courses et les compétitions des chiens de traîneau. Généralement, 4 à 12 chiens sont utilisés pour tirer un traîneau. C’est très rare de voir plus de 12 chiens tirer un traîneau. Pour la maniabilité, il est recommandé de choisir un petit attelage, mais pour la vitesse, choisissez un grand attelage. Il y a notamment six races de chiens spécialement conçu pour le traîneau. L’Husky de Sibérie fait partie de ses chiens, avec une rapidité hors du commun. C’est un chien qui a déjà un instinct prédateur. Ce chien n’est pas du tout agressif pour l’humain. Autre race de chien qui s’adapte pour tirer le traîneau est le Groenlandais qui est reconnue près des Inuits du Groenland. C’est un chien très musclé et très puissant d’origine. Il est parfois difficile à dompter mais reste tout de même le meilleur ami de l’homme.

 

Les différents chiens d’attelage 

Autre chien puissant est le Malamute d’Alaska. Ce chien est apprécié pour ses capacités d’endurance de haut niveau. Contrairement aux autres, ce dernier n’est pas un chien tellement rapide, mais il peut courir plus longtemps que les autres. Les meneurs de chien de traîneau le surnomment la locomotive du Grand Nord. Le Samoyède est une autre race de chien d’attelage qui vient de la tribu des Samoèdes. C’est un beau chien blanc et élégant. Il a une taille moyenne, il est rapide et robuste. Le Samoyède est le plus aboyeur des chiens de traîneau. Un des plus connu des chiens d’attelage est, sans aucun doute, l’Esquimau canadien. On l’appelle également Inuit du Canada. Ce dernier se rapproche beaucoup du Groenlandais, ce qui fait donc de lui, un chien robuste et solide à la fois. Ce chien demande une attention assez stricte car il peut parfois être agressif avec ses proches.

 

Originaire du loup 

Originaire du Japon, l’Husky de Sakhaline est le dernier chien de traîneau que nous verrons sur notre liste. Il vient plus précisément de l’île de Sakhaline, comme son nom l’indique. C’est un chien qui a une petite taille, mais qui reste robuste et rapide. Les chiens de traîneau les moins utilisés aujourd’hui sont l’Husky de Sakhaline et l’Esquimau canadien. Sans exceptions, l’ancêtre des chiens de traîneau ont pour ancêtre le loup. Les caractéristiques et le comportement des chiens, et surtout leur apparence physique, nous font clairement comprendre qu’ils sont parentés au loup. Parmi les comportements du loup qu’on retrouve chez les chiens de traîneau, on peut remarquer quelques similarités, comme, le respect hiérarchique, le caractère indépendant et dominant, et aussi leur vie en meute.

Partir en avion: 5 conseils

Partir en avion: 5 conseils

Préparer son voyage en avion

 

 

Partir en vacances par avion reste le mode de transport le plus utilisé, pratique et rapide vous arrivez en quelques heures dans le pays de destination prêt à parcourir les sites touristiques. Pourtant partir en avion n’est pas sans stress, un retard ou un oubli, peut vite faire partir en cauchemar vos vacances tant attendues. Pour éviter cela, nous allons passer en revue 5 choses à ne surtout pas négliger quand on part en avion.

N°1: Vérifiez la date et l’horaire du vol

C’est tout bête et pourtant nombreux sont ceux qui ratent leur avion car ils se sont présentés au comptoir d’enregistrement à la mauvaise date persuadant que leur vol était programmé pour cette date. Pour éviter cette erreur prenez le temps de vérifier la date et l’horaire du vol, pensez à les noter dans votre agenda et même sur votre téléphone portable.  Cela peut paraître obsessionnel mais revérifiez vos billets la semaine avant votre départ, rater un vol peut vous coûter très cher notamment s’il s’agit d’un long courrier donc vaut mieux trop prudent que pas assez.

 

N°2: Vous rendre à l’aéroport à l’heure

Personne n’est à l’abri d’une panne de voiture ou d’un problème technique dans un train, il est demandé aux voyageurs de se rendre à l’aéroport au moins trois heures avant l’heure du décollage surtout pour les vols long courrier sur lesquels il y a plus de passagers. Il faut savoir qu’en cas de retard, il est impossible de demander à la compagnie de vous attendre même en prévenant à l’avance. Pour éviter ce genre de stress, vous pouvez vous adresser à une agence de VTC pour qu’un chauffeur puisse vous conduire à l’aéroport. Tout sera pris en compte: heure du vol, temps de trajet et ça ne vous coutera pas plus cher qu’un taxi, c’est l’idéal pour ne pas arriver à la dernière minute. Sinon vous pouvez également réserver un hôtel dans l’aéroport la vieille de votre départ.

 

N°3: Vérifiez vos passeports et Visa

Il faut vérifier d’avoir tous vos papiers d’identité, arrivée à l’aéroport et apprendre par l’hôtesse que votre passeport est périmé est un cauchemar assuré. Une fois que vous avez réservé votre vol, regardez si les passeports sont toujours en cours de validité si ce n’est pas le cas rapprochez-vous au plus vite de votre mairie pour renouveler votre passeport. La deuxième étape est de vous renseigne auprès de la compagnie aérienne pour savoir si vous avez besoin d’un Visa.

La vielle de votre départ vérifiez que vous avez bien pris dans votre valise votre passeport et visa ainsi que vos billets d’avion.

 

N°4: Réserver un billet retour

Il arrive que certains pays n’acceptent pas les touristes qui ne sont pas en possession d’un billet retour, ce qui peut arriver c’est que l’hôtesse n’autorise pas votre enregistrement alors que tous vos papiers et visas sont en ordre. Pour éviter cela, il y a deux solutions: soient vous prenez un billet aller-retour, en plus la plupart du temps les compagnies aériennes pratiquent des tarifs low-cost sur le billet retour; soit vous effectuer une simple réservation que vous confirmerez par la suite avec un paiement.

 

N°5: Pensez à votre arrivée

Bien s’organiser pour le départ est une bonne chose mais il ne faut pas négliger non plus l’étape de votre arrivée, pensez donc à vous munir avant votre départ de vos réservations d’hôtel, de la réservation d’un VTC pour vous rendre sur votre lieu d’hébergement ou de la carte des réseaux de transport en commun. Si vous optez pour la location d’une voiture à l’aéroport pensez à votre permis de conduire qui vous sera demandé.  N’oubliez pas également à vous équiper de cartes routières, elles sont très utiles lorsqu’on se retrouve à l’étranger.